Des plantes d’intérieur plus « vertes »

Table des matières

Lorsque l’on est sensible à la préservation de l’environnement, il devient naturel d’intégrer au quotidien des petits gestes simples plus écologiques. Réduction des déchets, achats locaux, alimentation de saison ou bio, produits ménagers « fait-maison » sont souvent les premiers réflexes… Il est aussi possible de prendre soin de ses plantes d’intérieur de façon plus naturelle et plus écologique !

Pourquoi des plantes vertes plus écolos ?

Vous êtes-vous déjà demandé quel était l’impact écologique de l’achat et de l’entretien de vos plantes d’intérieur ? Cette question peut paraître étrange, pourtant aujourd’hui tous nos gestes ont un impact plus ou moins important sur l’environnement. Avoir et entretenir des plantes d’intérieur aussi !

En effet, produire des plantes ornementales, fleuries ou non, demande les mêmes contraintes que la production agricole à destination alimentaire et notamment l’utilisation d’importantes quantités d’eau,  d’engrais, d’intrants phytosanitaires… Si l’on tient compte du fait que 85% des fleurs coupées achetées en France proviennent de l’étranger, bien souvent des Pays-Bas, il faut encore ajouter à cela le chauffage des serres pendant une bonne partie de l’année.

Les floriculteurs des Pays-Bas se fournissant eux-mêmes dans les pays du Sud comme le Kenya (producteur de plus de 50% des roses vendues dans le monde), l’Ethiopie, le Costa Rica ou l’Equateur, les fleurs qui arrivent sur nos étals ont parfois parcouru bien plus de kilomètres dans leur courte vie que l’on ne saurait l’imaginer !  Il faut donc ajouter au décompte la quantité d’énergie fossile utilisée pour faire parvenir les fleurs jusqu’à nous par avion ou dans des camions réfrigérés… Même constat pour les plantes tropicales que nous aimons installer dans nos intérieurs.

Sans même parler de l’impact social dans des pays où la main d’œuvre est souvent exploitée et mal payée, ni du gaspillage éhonté des plantes et fleurs qui arriveront un peu trop abimées et seront jetées avant même d’avoir vu un étal…

Des produits naturels pour mes plantes vertes

La question se pose également pour les produits que nous utilisons pour entretenir nos plantes d’intérieur. Le terreau en est un bon exemple : savez-vous comment est produit le terreau que vous utilisez pour rempoter vos plantes ?

En France, il existe plusieurs normes (NF) visant à réglementer la production de terreau et de supports de culture. Pour les terreaux destinés au particulier, cherchez sur le sac la mention « NFU 44-551 » : celle-ci vous garantit, notamment, qu’il n’a pas été utilisé de boues issues de stations d’épuration pour fabriquer votre terreau…

Si vous vous étiez déjà demandé pourquoi il vous arrivait de trouver des petits morceaux de plastique dans la terre après avoir utilisé un amendement organique, c’est probablement pour cette raison ! Pour les amendements organiques, veillez à choisir des produits 100% naturels issus de sous-produits végétaux ou animaux (fumiers compostés) : la norme NFU 44-051 vous apporte là aussi la garantie de ne pas épandre de boues de station d’épuration dans votre jardin.

Tourbes, écorces, fibre de coco, argile, pouzzolane sont des matières premières naturelles mais qui viennent parfois de loin. Certaines, comme la vermiculite ou la perlite, nécessitent d’être chauffées à très haute température (plus de 1000°C) puis expansées.

Un bilan carbone malheureusement peu reluisant ! Faut-il pour autant arrêter d’avoir des plantes vertes chez soi ? Pas du tout, parole d’une amoureuse des plantes !

Pour des plantes d’intérieur plus écolos

Pour commencer, il faut s’intéresser à la provenance et à la méthode de production de vos plantes d’intérieur au moment de l’achat. Si quelques grandes enseignes comme Botanic® font un réel effort dans ce sens (notamment pour les plants de légumes), vous aurez plus facilement ces informations auprès d’un fleuriste ou d’un pépiniériste indépendant.

Certains labels peuvent vous aider dans votre démarche : la certification Plante Bleue par exemple garantit que les plantes ont été produites par des horticulteurs français de manière éco-responsable. La certification Agriculture Biologique existe aussi pour les fleurs et plantes d’intérieur. Au niveau international, on peut citer le label Fair Flora qui permet de connaître l’impact social et environnemental de la plante produite.

Pour les fleurs, certaines démarches intéressantes méritent d’être soulignées. C’est le cas de « Fleurs de Cocagne », ferme horticole œuvrant pour l’insertion professionnelle des femmes à Avrainville (91) par exemple, du Collectif de la Fleur Française ou encore du label Fleur de France  qui met en avant les horticulteurs français produisant selon un référentiel qualité précis (Plante Bleue, MSP, Charte qualité fleurs…).

Si vous avez la chance de vivre dans une région horticole ou près d’un pépiniériste, vous pouvez vous approvisionner directement auprès du producteur ! Citons les établissements Kuentz, producteur de plantes grasses et cactées basé dans le Var par exemple.

Des boutures et de la récup !

Pensez à demander des boutures de plantes à votre entourage : c’est une solution simple et économique qui vous permettra d’ajouter de nouvelles plantes à votre intérieur à moindre frais… et sans que celles-ci n’aient eu à parcourir des milliers de kilomètres !

Si vous n’avez pas la main verte, certains fleuristes et e-shop végétal produisent eux-mêmes des boutures et vous les cèdent lorsque les plantes sont stabilisés : rendez-vous par exemple chez Kaki à Paris ou chez Boutures parent’s.

Il est aussi possible récupérer auprès de votre entourage les plantes vertes qui font triste mine pour cause de soins mal adaptés et de leur offrir une seconde vie ! C’est d’ailleurs le pari qu’a fait Nicolas en créant la Société Protectrice des Végétaux. Chez lui, on récupère les plantes en mauvais état ou les invendus de jardineries et on les bichonne pour leur donner une deuxième chance. Une excellente façon de lutter contre le gaspillage. Si vous avez la chance de vivre près de Lyon, rendez-lui visite !

Des plantes pour soigner naturellement les plantes

Vous avez choisi votre nouvelle protégée, la voilà chez vous ! Comment l’entretenir le plus naturellement possible ?

Premier conseil : lire avec attention les étiquettes des produits que vous achetez. Si la composition est illisible ou douteuse, passez votre chemin ! Depuis 2019, la vente de produits phytosanitaires est interdite au grand public, mais certains produits présentés comme « naturels » sont tout de même dangereux et pas toujours écologiques ! La prudence est donc de mise.

Pour les supports de culture, engrais et amendement organiques, veillez à vous référer à des normes françaises (voir plus haut), tout en évitant la NFU 44-095 (amendements issus de boues de station d’épuration). Préférez des produits utilisables en Agriculture Biologique et fabriqués en France lorsque cela est possible.

Et pour booster naturellement la croissance de vos plantes d’intérieur ou les aider à passer les caps difficiles, rien de mieux que les plantes médicinales ! Leurs multiples propriétés sont une source inépuisable d’inspiration pour créer des produits 100% naturels afin d’entretenir vos plantes d’intérieur. Pour les découvrir, rendez-vous sur notre boutique !

Picture of Caroline Baly
Caroline Baly

Ingénieure en biologie, Caroline Baly est passionnée par le végétal. Après dix ans à travailler à la régénération des sols agricoles et à la valorisation des plantes médicinales, elle fonde AÏAKO en 2021 avec pour objectif de soigner les plantes tout en préservant la planète.

Table des matières
En ce moment
Derniers articles

Vous aimerez aussi ces articles

Panier
Se connecter

Pas encore de compte ?

Facebook Instagram TikTok
Commencez à taper pour voir les produits que vous recherchez.
Boutique
Mon compte
0 items Panier